Les micro implants dentaires

Pour remplacer une racine manquante, un implant dentaire est mis en place comme une racine de dent mais en titane. L’intervention s’appelle ostéo­intégration : une fois en place, l’implant devient fermement attaché à l’os. Les micro-implants sont petits (diamètre de 1.8 à 2.4mm) et se vissent dans l’os sans procédure chirurgicale invasive.

La perte de dent ou d’une partie de l’os maxillaire nécessite l’usage de micro-implants ou mini-implants qui sont des techniques thérapeutiques utilisées pour repositionner correctement les dents. En une seule séance, la prothèse amovible peut être fixée pour une longue période.

Les micro-implants traitent les malpositions segmentaires ; placés dans l’os maxillaire, ils permettent d’avoir un ancrage suffisant pour déplacer des dents mal positionnées et aussi pour réaliser des ponts d’appuis sur lesquels viendront se fixer les implants.

En d’autres termes, les micro-implants permettent de recréer l’espace prothétique perdu à cause d’une perte de dents et de constituer un espace nécessaire à la pose des implants qui vont supporter les nouvelles prothèses.

Les problèmes les plus souvent traités par les micro-implants sont les dents déplacées, même en très forte malposition/rotation et les dents incluses.

La nouvelle technologie de micro-implants permet de traiter toute malposition des dents sans avoir recours à un dispositif important comme un appareillage intégrant l’ensemble de l’arcade dentaire ou les brackets, sinon, dans le cas contraire, permet de réaliser un appareillage discret.

Mots-clefs : , ,

Les commentaires sont fermés.