Chirurgie dentaire: bilan et examens pré-implantaire

Le bilan et les examens pré-implantaire consituent une étape préliminaire indispensable à toutes intervention de chirurgies implantaires. En effet, un bilan préimplantaire est obligatoire afin de déterminer l’état des dents, ensuite, pour trouver les protocoles de soins et les techniques à suivre, ainsi que les contre-indiquants.

En chirurgie dentaire, toute décision thérapeutique ne peut avoir lieu qu’après l’évaluation de la situation initiale. Le bilan ainsi que les examens pré-implantaire montreront avec détails la situation.

Bilan et examens commenceront par un simple diagnostic, et se poursuivent par l’utilisation des techniques d’imagerie qui permettent d’apporter plus de précision et de situer le degré de difficulté de chaque cas (degré de destruction, volumes osseux disponibles…).

Les reconstitutions scannographiques et radiographiques et autres méthodes de simulation des résultats font également partis du bilan pré-implantaire, tout comme la constitution du dossier médical indiquant aux patients les éléments cliniques et administratifs essentiels pour la démarche d’implantologie.

Le bilan pré-implantaire permettra, à l’ensemble de l’équipe chirurgico-médicale (chirurgien, anesthésiste, prothèsiste), d’évaluer la situation, ensuite, d’évaluer les conditions pour mener les examens radiographiques et scannographiques. L’ensemble, bilan et examens, détermineront par la suite, le choix du traitement et de l’étape de traitement à suivre.

Les diagnostics pré-implantaire permettent donc d’apprécier la situation: le volume osseux disponible, la qualité de l’os de la mâchoire, l’orientation et la forme de la crête, la localisation de la fosse sous-mandibulaire, la détection de pathologies et irrégularités diverses…

Bref, bilan et examens pré-implantaire constituent une étape de prédictibilité pré-requise à tout traitement dentaire et esthétique.

Laisser un commentaire