Implantologie et contrôles

De même que pour un contrôle routinier de la santé bucco-dentaire, les implants dentaires ont aussi besoin d’être contrôlé une à deux fois par an. Parmi  les points à contrôler l’état de la cicatrisation et le niveau de l’os.

Implant dentaire

La reconstitution prothétique nécessite beaucoup plus de vigilance, c’est pourquoi le besoin de faire des contrôles systématiques afin de vérifier l’état des implants, des prothèses et de toutes les dents.

En premier lieu, le contrôle consiste en un contrôle routinier de la présence ou non de tartre ou de carie.

Ensuite, une vérification de l’état de la gencive (aspect, couleur, enflammée, douloureux…) sera nécessaire afin de déceler d’éventuel problème sous jacent ou l’état de la cicatrisation si les implants sont nouvellement faits.

Il faut aussi faire une radiologie afin de vérifier l’état des implants dentaires : récupération d’os, niveau de l’os, mais aussi l’état des dents de part et d’autre de chaque implant (car il est probable qu’il y ait problème d’infection ou une non intégration de l’implant).

Enfin, le contrôle permet aussi de détecter les problèmes dus à l’engrainement des dents (dus aux forces de mastication), ce qui pourrait déplacer ou incliner légèrement les implants et qu’il faut remédier par un nouvel ajustement des implants ou des prothèses.

Dès fois aussi, les implants nécessitent un « nettoyage complet » et ceci entre dans le cadre des contrôles.

Généralement, la fréquence des contrôles est comme suit :

-       1 mois

-       3 mois

-       12 mois

-       Tous les ans

Les trois premières visites sont obligatoires afin de procéder à des suivis postopératoires et à l’ajustement définitif des implants. Le contrôle systématique par contre est à recommander afin d’éviter qu’un problème prend de l’ampleur ou s’aggrave.

Laisser un commentaire