La chirurgie dentaire et le rétablissement du sourire

La restauration du sourire fait appel à différents domaines de la dentisterie et de l’esthétique dentaire. On peut citer la parodontologie, l’implantologie, l’orthodontie, l’éclaircissement.

 

La  parodontologie comprend plusieurs techniques appliquées suivant les cas. Si le parodonte est épais, une élongation coronaire (la couronne est la partie visible des dents) est nécessaire, tandis que s’il est mince, une dénudation radiculaire est réalisée avant la réalisation du lambeau. Selon toujours les cas, un épaississement et un recouvrement des racines s’avèrent nécessaires s’il y a exposition des racines dentaires. Il se peut aussi qu’une greffe gingivale ou une régénération osseuse soit effectuée s’il y a eu perte du support parodontal des dents. Parallèlement, la structure de l’os ou plus précisément de la mâchoire doit aussi être étudiée afin de pouvoir réaliser les implants si nécessaire (remplacement des dents manquantes nécessaire pour rétablir le sourire).   

L’orthodontie permet de corriger les dents mal positionnées ainsi que de rectifier la déformation des mâchoires, donc un double objectif : esthétique et fonctionnel.  Il faut remarquer que ces techniques peuvent ne pas coexister chez un patient qui veut reconstruire son sourire, tout dépend de sa structure dentaire et de la forme de sa bouche. Une étude très approfondie de l’état dentaire du patient suivi d’une prévisualisation du résultat est donc obligatoire. Il faut savoir que d’autres techniques liées au rétablissement du sourire peuvent aussi avoir lieu comme le respect de l’espace biologique (2mm au-dessus de l’os) ; la chirurgie plastique parodontale ; l’extraction atraumatique… 

Laisser un commentaire